Annonay haut perchés

P1150477

À Annonay, Charlotte Pareja, nous attend dans son appartement en plein centre ville où nous prenons la mesure de cette cité perchée sur un Roc. Corentine connait Charlotte depuis des années et s’est investie auprès d’elle dans le cadre de l’association La Belle Trame. Charlotte est une costumière très dynamique qui expérimente la couture comme outil d’activation des espaces publics. Annonay est une ville où le textile a joué un rôle important et Charlotte se demande comment l’héritage industriel autour du tissage pourrait devenir un levier dans le développement social, culturel et économique. Cela nous parle, car la couture – tout comme l’urbanisme, travaille des liens entre des fragments disparates. Il s’agira lors de notre bref passage, d’imaginer comment tisser de nouveaux fils en apportant notre regard extérieur…

Charlotte nous emmène dans un terrain situé à quelques kilomètres du centre ville où notre CUBE prendra place tranquillement à côté de sa caravane… Charlotte est une enfant de la balle, elle a d’ailleurs aménagé il y a quelques années une caravane couture itinérante pour se déplacer sur les festivals et accompagner, comme costumière, des projets de création artistique. Elle s’y connait en véhicule et en itinérance !

P1150487 P1150489

Le lendemain, départ vers le centre à la rencontre de nombreux acteurs impliqués dans les transformations du centre ville. Annonay est une ville d’environ 16000 habitants, située au nord de l’Ardèche. Comme de nombreuses villes – dont Saint-Étienne – elle voit son centre ville ancien se désertifier au profit de la périphérie. Le centre historique est très dégradé et a acquis progressivement une mauvaise réputation… La municipalité recherche activement des solutions pour que le centre ancien retrouve son attractivité ! Nous avons rendez-vous au bistrot où nous attendent une brochette d’acteurs locaux !

P1150500

Catherine Souzy travaille pour la ville d’Annonay comme médiatrice de proximité dans le secteur en renouvellement urbain du centre ancien appelé coeur de ville historique. Elle commence par nous exposer le contexte et sa mission. Elle commence par poser des limites géographique car même si elle a conscience que les modes d’interventions pourraient dépasser ce seul secteur, c’est bien dans les cadres d’une politique circonscrite que son travail s’inscrit. C’est la partie médiévale…

Nous partons ensuite explorer ce centre en cherchant avec les acteurs locaux des perspectives. Nous échangeons aussi sur nos expérimentations stéphanoises. Nous nous arrêtons sur la place devant la boutique mutualisée de ce média citoyen Radio d’Ici et Télà.. Une expérience fort intéressante et vraie ressource pour participer aux transformation du quartier, mettre en lien en dialogue et en visibilité les initiatives… !

P1150501

Nous partons en balade dans la ville et découvrons rapidement les rues vidées de leurs commerces. Annonay a été une ville industrielle faste qui a grossi comme un champignon au 19ème siècle. Elle a depuis suivi de plein fouet la désindustrialisation (tissages industriels, fabrication et transformation de papier) comme le départ des activités économiques en périphérie.

P1150509

P1150532Charlotte nous présente une belle boutique juste reprise – encore liée au textile.

P1150510

Nous passons dans les ruelles étroites avec du charme mais qui révèlent aussi les difficultés à vivre dans ce centre ancien resserré avec peu de lumière et des espaces publics sommaires. Nous constatons que de nombreux espaces délaissés pourraient ça et là être réinvestis. Catherine nous évoque certains micro-projets en cours, mais révèle aussi la difficulté à impliquer la population locale. Ils ont cependant mis en place il y a peu une opération de nettoyage collective de rue (dans la ligne droite de nos toilettages de rue testés pendant le B.E.A.U.) engageant les citoyens à prendre en main le nettoyage des façades privées abandonnées. Cette opération montre bien qu’il est possible de déplacer les modes d’interventions des techniciens municipaux, qui, ici, n’ont pas hésité à changer leur mode d’opérer et à aller à la rencontre des habitants directement par l’action engageant alors une implication d’une autre nature. Car, en effet, dans nos projets, souvent l’action sur les biens privés (même délaissés, abandonnés) semble impossible et hors du champ d’action des collectivités concentrées sur les espaces publics et les biens dont elles ont la propriété. Catherine nous épate par sa prise de liberté dans sa posture professionnelle : il s’agit bien là de choisir et définir des actions qui créent des leviers, font sens à un temps précis dans un projet à plus long termes de développement urbain. C’est pour nous très inspirant !P1150515P1150542 P1150517P1150516

Nous faisons une pause à la maison des projets juste aménagée et scénographiée comme un intérieur de maison. C’est assez surprenant et dénote avec le contexte et son esthétique plus désuète et populaire. Catherine confie que peu de gens sont venus aux permanences d’eux mêmes et qu’ils ont conscience que les liens doivent se tisser…P1150533P1150536P1150538

Quelques traces du  bal des forges qui a investi l’espace public et certaines boutiques du quartier. Ce projet est porté par de nombreux acteurs artisans ou associations du quartier dont Charlotte.

P1150552 P1150553 P1150556

Au passage, on constate les nouveaux aménagements du centre ancien qui redonne un peu de qualité aux espaces publics. D’autres prendront place puisque des démolitions devraient contribuer à valoriser l’habitat et résorber la vacance comme la dégradation du bâti.

P1150590

P1150545

Charlotte nous emmène aussi sur les projets de l’association La moustache et des Dentelles . Cette association installée depuis peu a pour but la création artistique et design, sous forme d’un atelier « ouvert ». Elle propose des expositions permanentes de choses réalisées sur place ainsi que des expositions ponctuelles d’autres artistes. Elle invite aussi les artistes et les habitants à intervenir dans l’espace public et sur les vitrines. « La Moustache et des Dentelles essaye, depuis sa création, de changer les regards sur le centre ancien d’Annonay et de donner envie aux habitants d’agir collectivement pour l’animation de leur quartier. » Nous arpentons les ruelles, vivifiées par ces interventions artistiques.

P1150567 P1150575 P1150569 P1150577 P1150598 P1150603 P1150605P1150606

Et voilà c’est reparti ! Petite photo d’équipe avant de reprendre la route…

P1150617