Châlon dans la rue

P1140727

Réveil en douceur sur un parking périphérique, tous les camping caristes alentours nous regardent le sourire aux lèvres, nous n’avons pourtant pas le temps de trainer car à 10h un RDV très important nous attend, Martine Tarot de cuisine doit nous tirer les cartes… Que va t’on devenir ? Quelles suites pour Carton Plein ?

IMG_0563

Sur notre tournée générale nous avons choisi de nous arrêter une journée à Châlon pour le festival des arts de la rue afin de nous inspirer, formes atypiques, rencontres en tout genre, nous n’avons pas été déçues ! Partout les véhicules atypiques, entre-sorts bricolés, scénographies chiadées, peintures en lettre wahoo wahoo, supports d’histoires et de rêves.

P1140741

IMG_0570

La guitoune de Martine est magnifique, elle est parfaite dans son personnage ! Après un petit café sur sa table de camping et chaises multi-colores c’est le moment de vérité… Chacun d’entre nous est sidéré par sa lecture des cartes ! Au cœur du tirage en croix voilà nos états d’être : Guillaume est le soleil, Fanny l’empereur, Laurie la métamorphose, Corentine la tour qui explose et Ali le Bateleur… Chacun médite son tirage et en fait son interprétation, mais clairement, nos tirages en croix n’étaient pas interchangeables !

P1140737

Nous repartons vers d’autres aventures, mais avant cela il faut déposer Guillaume à la gare, c’est le départ pour Gannat, festival de musique folklorique. L’après midi nous participons à une « Walking thérapy » menée d’une main de maitre par une troupe Belge vraiment décalée ! Ils nous embarquent casques sur les oreilles pour une déambulation dans les rues de Châlon afin d’apprivoiser le malheur pour sortir de la tyrannique société du bien-être et du bonheur ! Savoir accepter la mort, ne plus en avoir peur, en faire un complice voilà le programme de ces coach loufoques. « Avoir le malheur comme bonheur, le malheur comme bonheur, le malheur comme bonheur…. Apprivoiser l’autre ! »

P1140742

Il faut retrouver une place pour notre CUBE chéri, nous décidons de partir explorer la zone du port nord, là bas nous sommes à la recherche d’un certain Shon Art dont nous a parlé Jeanne la colocataire d’Alexis de Pesmes. Nous finissons par le découvrir dans un entrepôt investi par un groupe d’architectes, d’artistes et de constructeurs qui ont transformé cette zone en un terrain de jeux et d’expérimentations en prise avec la reconversion du port industriel. Ici mécaniques, installations, transformations, projections, militantismes se côtoient…

P1140751

P1140750

Ensuite joli détour par la Fête à toto par les installations du collectif Nantais Sweatlodge. Enfilade d’entresorts, caravanes déjantées en tout genre, personnages loofoques… Relooking, épreuve de force, studio photo garage, et autres performances vraiment chiadées. Nous sommes impressionnées par la qualité des ambiances travaillées, les personnages sont délirants et totalement dans leurs rôles. Cela nous questionne sur notre CUBE, car ce premier voyage doit nous permettre de l’aménager, de le modifier, mais jusqu’à quel point ? Comment concilier son esthétique désuète total années 80 et lui ajouter un peu de peps ? comment en faire un objet scénographique en jouant sur sa banalité, son originalité, son décalage ?

P1140764

P1140768