Lanas coup de coeur

Aujourd’hui après une belle baignade dans la rivière Ardèche toute proche (découverte obligatoire de la vie touristique locale!) nous avons rendez-vous à Lanas où nous attendent des habitants investis dans les transformations de leur  village. Lanas est un petit village de 396 âmes, idéalement situé en contre haut de la rivière. Avec ses cafés sur la place centrale, le village médiéval a beaucoup de charme. Le village déborde aujourd’hui sur des constructions neuves en périphéries… C’était un village de pâture avec des faïsses qui délimite les parcelles pour les brebis..

DSC_0025La vie du village est riche, particulièrement en été avec l’afflux de touristes, mais c’est la première fois depuis bien longtemps qu’a été mené un chantier commun, créant des liens forts entre les habitants. L’accueil est très chaleureux, le premier chantier participatif commencé en mai se termine juste et l’enthousiasme est tellement palpable que cela nous émeut. C’est Alexandre du collectif Bivouac (si vous suivez bien c’est ceux là même qui sont intervenus au Teil !) qui nous a introduit. Différents élus sont présents dont Madame Le maire, mais aussi d’autres habitants… Ariane, Sophie, et tous les autres font partis du collectif de suivi, en attendant la prochaine résidence et le retour de l’équipe Bivouac… Sylvie arrive avec son sécateur à la main, prête à assurer l’entretien quotidien…

Ils nous racontent à plusieurs voix la mise en place du projet…
L’histoire a commencé quand les élus ont voulu créé des logements à loyers modérés qui sont aujourd’hui construits.
« Il y avait une propriété privée avec une grange abandonnée, envahie par les bambous et non utilisée. Le projet c’était de faire les habitations et, de l’autre, un jardin public ouvert en relation avec la place centrale. On a voulu conserver la végétation ici. »

DSC_0010

DSC_0011

Ensuite c’est la rencontre avec une étudiante en architecture, Zoé, originaire de la région (son père architecte à Ruoms) rencontrée dans le cadre de la fête des chorales. Elle cherchait un village pour ancrer son diplôme d’architecture. Lanas s’est portée de suite volontaire ! Puis elle est revenue avec ses collègues Alexandre, Pierre et Clément de Bivouac et c’est ainsi que s’est lancé le projet collaboratif ! Zoé a organisé en 2014 un petit déjeuner sur la place centrale. Une quarantaine de personnes se sont mobilisées et ont indiqué avec des gommettes les points négatifs et positifs. S’en ai suivi une balade dans le village pour aller voir in situ…. Très vite cet espace est devenu le point de cristallisation des envies de changement. L’équipe de Bivouac tout juste constituée en collectif a convenu d’une forme de résidence et a proposé de s’installer dans l’ancienne école vacante pour que cela ne coûte rien. Symboliquement, cela a certainement joué dans leur intégration totale : ils ont été véritablement adoptés par tous les villageois ! Ils ont d’abord et surtout pris le temps d’écouter tous le monde « la greffe a bien pris, bien plus ce qu’on aurait pu imaginer… C’est la confiance qui est au cœur, il faut se faire confiance! « .

De fil en aiguille en chantier de transformation en autoconstruction totale s’esquisse. Seule l’aide de l’employer municipal et des machines lors de la démolition a facilité le travail. C’est ensuite à la main et en nombre que le chantier s’amorce !

« Ils ont réutilisé tous les matériaux sur place, issus de la démolition de la grange et des dépôts ça et là ».

« C’était très ingrat comme chantier ! il y avait un tas de cailloux ! Nous avons commencé par deux ateliers pour délimiter les zones ! et après c’est parti, sans plan et vision d’ensemble !  »

DSC_0013

« Blocs, pierres de taille, petits galet, on a commencé par trier les cailloux par catégories : pierres tronqués, pierres de taille….

« Ils avaient mis des cordes pour délimiter des rectangles. C’était le principe des magasins. C’était très joli. » « Au début c’était un gros dégrossissage… » Ils ont beaucoup fouillé partout, regardé… À coté de notre parking ils ont trouvé ces belles dalles, qui recouvraient la place centrale. Une sacrée trouvaille ! »

« Ils avaient donné des noms des prénoms à chaque pierre (rires) Il y avait des filles et des garçons. Ils avaient déjà tout simulé à l’ordinateur. Incroyable !!! » Pour remplir les petits espaces on choisissait les petites pierres.  On calait les pierre avec des briques…. »

« On a dégagé toute cette allée de bambous. J’ai comme mission de couper toutes les feuilles à hauteur de regard pour ajourer la haie… On a décidé de zones ou le bambou peut repasser et d’autres ou non. » DSC_0012

« Pendant les chantiers les gens nous amenaient des boissons fraiches. »

« Petite commune, petit budget ! »DSC_0017

« On veut faire vivre l’espace, organiser des marchés paysans, il y a encore peu d’ombre mais bientôt nous pourrons l’investir pour différents événements. »

« On veut qu’ici ça devienne un espace vivant ouvert a tout le monde. On y a mis une chaîne à contre cœur  mais deux jours après l’aménagement des voitures se sont garées. Il faut laisser le temps que l’espace s’exprime pleinement. Une suite est envisagée…  »

« Quand ils sont partis à la fin de la deuxième résidence, on a fait un repas sous le préaux de l’école, ça nous a fait mal au cœur, on s’est dit il faut continuer l’aventure avec eux !!! Qu’ils nous proposent autre chose !! »

« Ils appellent et nous laissent des mails régulièrement. Ma femme leur envoie des photos, tous le monde est en copie des mails !! »

DSC_0018

Plus loin un jardin partagé s’esquisse. Un composteur est aussi installé.

« Là c’est la phacélie et la c’est le lin… »

On nous propose une visite du village ! Let’s go ! On est invités dans une caverne d’Alibaba chez un musicien collectionneur incroyable. On retrouve alors une carte postale personnalisée envoyées par la bande de Bivouac. Cela nous touche et nous aimons cette humanité que l’on essaie aussi de développer autour de nos projets. Là, l’échelle du village semble encore plus adaptée et dans ce cas, celui d’une dynamique de groupe ou comme on nous dit « la mayonnaise a pris » cela semble décupler les forces !!!

DSC_0022 DSC_0023

Et voilà ! Petite photo de groupe avant de reprendre la  route impressionnés par notre visite et rechargés à bloc !

DSC_0037 DSC_0041